Citation film Skins

Citations d'amour, de films, d'humour, proverbes francais chinois

70 740 citations célèbres : citations-celebres.com
8777 auteurs
366 films

Rechercher citation

Recherche citation celebre Recherche avancée

Citations par tags

20 ans   30 ans   40 ans   action   alcool   ambition   amitié   amour   anniversaire   apocalypse   argent   art   avenir   bénévolat   bible   bien   bonheur   calme   caractère   célèbre   challenge   chance   changement   chanter   chat   chemin   cheval   chien   chocolat   ciel   cinéma   citation   coeur   colère   communication   confiance   connaissance   conscience   conseil   corps   couple   courage   crise   culte   culture   danse   déception   décision   déclaration   défi   définition   démocratie   départ   désert   désir   diable   Dieu   dispute   doute   droit   drole   enfant   enfer   ennemi   entendre   enthousiasme   entreprise   erreur   espoir   esprit   excellence   échec   école   économie   écouter   écrire   écriture   éducation   émotion   équilibre   famille   femme   fête   foi   fort   fou   français   gendarme   gouverner   guerre   haine   handicap   hasard   héros   hiver   homme   honneur   honnête   honte   horloge   humour   identité   ingénieur   injustice   insomnie   intelligence   italien   jalousie   jardin   jeunesse   joie   jour   justice   leadership   lettre   liberté   lion   loi   lumière   maison   mal   management   mariage   mensonge   mer   mère   métaphore   militaire   miracle   monde   morale   mort   motivation   musique   naissance   nature   Noël   nuit   optimisme   orgueil   paix   paradoxe   pardon   parole   passé   patience   pauvre   pensée   peplum   persévérence   peur   père   philosophie   pixar   poète   police   politique   présent   prière   printemps   problème   protection   proverbe   qualité   racisme   raison   rasta   respect   responsabilité   retrouvailles   réalité   réputation   révolution   rêve   riche   risque   romantique   russe   sagesse   saison été   science   sel   sécurité   sieste   silence   simple   ski   soleil   solitude   sommeil   souffrance   sourire   souvenir   sport   stabilité   succès   temps   tendresse   tentation   théâtre   tolérance   travail   triste   vacances   valeur   vérité   victoire   vie   vieillir   village   violence   voir   volonté   voyage   walt disney  

Citation aléatoire

Citations célèbres du jour Citation aleatoireIl devrait y avoir un bouton sur la télévision pour augmenter le volume d'intelligence. Il y en a un où on peut lire "lumière" mais ça ne fonctionne pas.

Citations par auteur

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Top 20 auteurs

Auteur celebre citation Recherche auteur
Citation Kevin Bright Citation Kevin Bright
Citation Henry Ward Beecher Citation Henry Ward Beecher
Citation Ray Bradbury Citation Ray Bradbury
Citation Max Lucado Citation Max Lucado
Citation William Collier Citation William Collier
Citation Descrea Citation Descrea
Citation Proverbe Tahitien Citation Proverbe Tahitien
Citation Charles F. Kettering Citation Charles F. Kettering
Citation Dan B. Allender Citation Dan B. Allender
Citation Patrice Chéreau Citation Patrice Chéreau
Citation Karl Kraus Citation Karl Kraus
Citation Félix Neff Citation Félix Neff
Citation Robert Bresson Citation Robert Bresson
Citation André Reszler Citation André Reszler
Citation Mark Twain Citation Mark Twain
Citation Marcel Béalu Citation Marcel Béalu
Citation Elisabeth Badinter Citation Elisabeth Badinter
Citation Arthur Cravan Citation Arthur Cravan
Citation Karine Tuil Citation Karine Tuil
Citation Jacques Lamarche Citation Jacques Lamarche


TOP 10 citation film

Citation film Les frères Scott Citation film Les frères Scott
Citation film Desperate Housewives Citation film Desperate Housewives
Citation film Ma Première fois Citation film Ma Première fois
Citation film Le Parrain Citation film Le Parrain
Citation film Grey Citation film Grey's Anatomy
Citation film Intouchables Citation film Intouchables
Citation film Charlie et la Chocolaterie Citation film Charlie et la Chocolaterie
Citation film Titanic Citation film Titanic
Citation film Hunger Games Citation film Hunger Games
Citation film Pearl Harbor Citation film Pearl Harbor


Recherches populaires

Citation populaire recherche Recherche avancée
Phrase viePhrase vie 2722
Citation  dieuCitation dieu 2533
Proverbe Oscar WildeProverbe Oscar Wilde 2129
Maxime amourMaxime amour 2100
Proverbe longueProverbe longue 1921
Citation  rastaCitation rasta 1513
Maxime connuMaxime connu 1498
Phrase coluchePhrase coluche 1494
Proverbe JappeloupProverbe Jappeloup 1403
Maxime anniversaireMaxime anniversaire 1375


Citations film Skins

phrase connue Films Citation Films  > Citations Skins
On va passer un marché, à partir de maintenant je dis « oui » et toi t'arrêtes de dire « j'm'en branle ».  Jal à Chris.   phrase connue cinémacinéma phrase connue culteculte

Note1 citation 7291 Note2 citation 7291 Note3 citation 7291 0
Skins réalisé par Jamie Brittain en 2007 Citation Skins sur Facebook Citation sur Twitter / Skins Citation sur Google+ Skins



Dans le même film Skins

  • Je pourrais être morte dans une seconde. Tout est si fragile.
  • L'amour, l'amour, l'amour. À quoi ça sert ? Absolument À rien...
  • C'est toujours pareil ; Ils en loupent pas une seule putain ! « Vas nous acheter de la beuh Sydney... » : « À vos ordres chef ». « Enfonces toi un sachet de cam' dans le cul Sydney » : « Oh oui oui bien sur ». « Viens m'aider à délivrer une poule inconnue... Ah tu veux bien ? » Ce qui nous prouve, Sydney, que tes potes sont des enculés !
  • - Pourquoi pas en fait ?
    - Pourquoi pas ?
    - Ouais.
    - Parce que je suis trop jolie pour toi. Parce que t'es fringué bizarrement. Parce que je peux sentir ton caleçon d'ici. Mais surtout, parce que je préfère lécher la merde du trou du cul d'un cheval mort du Sida que d'envisager la possibilité de toucher ta bite pubère, ignoble, rêche, gangreneuse, à moitié circoncis, et horriblement puante. OK ?
  • Je t'ai aimée la première fois que je t'ai vue. Je crois que j'avais 12 ans. Ça m'a pris trois ans pour trouver le courage de te parler... Et j'avais tellement peur de ce que je ressentais, tu sais, aimer une fille, j'ai appris à devenir une petasse sarcastique, juste pour que ça me semble normal. J'ai baisé avec des mecs pour que ça s'en aille, mais ça n'a pas marché. Quand on s'est mises ensemble, tout ça a disparu, parce que... Tu étais la seule personne qui pouvait ruiner ma vie. Je t'ai repoussée, et je t'ai fait croire que les choses étaient de ta faute, mais en fait j'avais juste peur de souffrir. J'ai couché avec cette Sophia pour te faire souffrir... Pour reprendre pied... Et je suis une vraie lâche parce que... J'ai... Ça... Ces tickets pour qu'on aille à Goa depuis trois mois... Mais je... Je pouvais pas... Je ne voulais pas être esclave de ce que je ressens pour toi. Tu comprends ? Tu essayais de me punir en retour, et c'était horrible... Vraiment horrible, parce que, vraiment... Je mourrais pour toi. Je t'aime ! Je t'aime tellement, ça me tue.
  • J'avais juste envie de casser la gueule à quelqu'un. C'est Freddie... Cette façon qu'elle avait de l'bouffer des yeux c'était insupportable ! Alors j'me suis demandé pourquoi tout l'monde me traite comme de la merde. Il faut toujours qu'ils me traitent tous comme un tas d'merde ! Putain même ma mère, et mon père c'est un putain d'gros connard ! Et tout l'monde s'en bat les couilles ! Ils en ont tous que pour leurs sale petite gueule ces enfoirés ! Ils en ont rien à branler !
  • - Il a l'air chouette ton frère.
    - Il est pas chouette... Il est plus que ça. Il a été renversé par un bus, il a du réapprendre à faire un tas de chose. Réapprendre à nager, à écrire son nom, réapprendre à être mon frère...
  • - J'suis devenue barge quand j'étais avec toi. L'amour est pas censé avoir cet effet là, je peux pas recommencer.
    - C'est toi qui est en train de me rendre barge Effy, et c'est précisément l'effet que l'amour est censé avoir.
  • - Oh, l'amour... C'est un bien grand mot !
    - Je sais pas... y a que 5 lettres.
  • - Hamlet est simplement un ado : Il est tenaillé par tous ses désirs, mais n'a pas assez de bouteille pour les assouvir. Il devient fou et se branle en pensant à Ophélie, et devient si emmerdant qu'il faut que quelqu'un le tue.
    - Je ne suis pas sur d'être d'accord. Il n'y a pas de branlette dans Hamlet.
    - Si, Il y en a. Plein même. Seulement ils appellent ça des monologues.
  • J'envisage d'arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque.
  • Les personnes qui nous rendent heureuse sont jamais celle qu'on pense. Quand on trouve une personne comme ça, on se doit de la chérir.
  • - Freddie, Si tu me disais ce que ça t'a fait de perdre ta mère hein ?
    - Je l'ai pas perdue, c'est pas comme si j'allais la retrouver sous la banquette !
  • - Ça pourrait être bien tout les deux, ensemble. Tu crois pas ?
    - Non.
    - Pourquoi ?
    - Parce que je vais te briser le c'ur.
    - Peut-être que je vais briser le tien.
    - Personne ne me brise le c'ur.
  • - Le truc, c'est qu'je sais qu'je suis un vrai connard parfois. Mais, les gens aiment ça, pas vrai ? Mon côté emmerdeur, mon charme légendaire, ça plaît aux gens. Et ça m'plait qu'ça leur plaise.
    - On n'est pas obligé d'en parler maintenant.
    - Mais des fois, j'ai l'impression de pas être moi, parce que, parce j'suis plus que ça. J'veux pas être un connard moi. C'est vrai. Effy elle le sait, elle m'aime pour c'que j'suis vraiment.
  • En Russie Tony et moi on s'est tripotés... C'est parti de mon engueulade avec Anwar qu'a dit qu'il détestait les gays ! J'étais super mal et Tony m'a proposé une turlute pour me remonter le moral. Alors que c'était pas ce que je voulais ! Mais... j'avais les boules et lui il me les a léchées. Après ça on s'est fait expulser de Russie... Et voilà... J'suis vraiment désolé d'être une salope...
  • - Y'a pas d'avenir sans elle...
    - On l'emmerde l'avenir.
    - Mais lâche moi, il reste plus rien, il reste plus rien du tout !
    - Il reste l'instant présent, vieux.
    - Mais qu'est ce que j'ai fait, qu'est ce que j'ai fait ?!
    - T'es allé jusqu'au bout du monde mec, putain, jusqu'au bout du monde. Et tu vas devoir aller encore plus loin. Pour elle, pour toi. Pour moi.
  • T'as buté mon pote... et... je suis Cook... JE SUIS COOK !
  • I'm not scared ! I wanna be scared ! I wanna be hurt ! I wanna remember ! I'm not scared ! I'm not scared, I'm not scared, I'm not scared, COME ON ! COME ON ! COME ON !
  • J'ai pas envie de te voir t'en aller, parce que merde, j't'aime beaucoup trop.
  • J'm'en branle, j'fais comme j'l'e sens. Ceux qui m'aiment comprendront pourquoi je le fais justement parce qu'ils m'aiment, j'm'en branle.
  • Vivre dans le passé ne parviendra qu'à te foutre en l'air, Federicco.
  • Des fois j'me dis que j'suis pas née dans le bon sens, genre j'suis sortie d'ma mère à l'envers et les mots qu'j'entends j'les entends à l'envers, les gens que j'devrais aimer j'les hais et les gens qu'je hais...
  • Les bulles ça montent... ça monte... ça monte... et soudain ça disparaît, pouf !
  • J'm'en branle.
  • Fuck it.
  • - T'es jamais jaloux ?
    - Si tu baises un baiseur, tu te fais forcément avoir un moment ou un autre, tu vois ?
    - Et comment tu réagis ?
    - T'encaisse, gamine. T'encaisse. Tu gardes tout pour toi.
    - C'est possible ?
    - Ouais, tu passes pour un con, sinon.
  • C'est ça qui est génial dans l'univers ; son côté imprévisible.
  • - Pourquoi on s'emmerde ?
    - À quoi ?
    - À aimer les gens.
  • - Et baaa, Je suis un super tchatcheur, vous savez ! Je tchate depuis au moins... je sais pas exactement depuis quand mais sa fait des années et j'ai un paquet de mots dans mon vocabulaire... euh... comme habivore, par exemple.
    - Et qu'est ce que sa veut dire ?
    - C'est quelqu'un qui mange des abeilles.
    - Ah bon... d'accord !
  • Si faire la fête est un crime, qui sera arrêté le premier ?
  • Les profs de théâtre c'est genre :
    « - Fais l'arbre !
    - Mais j'en suis pas un.
    - Mais fais le quand même ! »
    Tous des pervers !
  • J'ai pas mangé depuis 3 jours pour être jolie.
  • I'm Katie Fucking Fitch.
  • Abby : Oh ça alors Tony ! T'as l'air d'aller trop trop bien ! Je croyais... enfin tout le monde disait que t'était complètement gogol et moi j'aurais été trop, trop mal si t'avait été un légume et qu'il fallait te débrancher.
    Tony : On se connait ?
    Abby : Tu plaisantes ? Bien sur ! Tu me connais même plutôt bien... Quoi tu te rappelles pas ?... T'as été un très vilain garçon ! Mais ça va je te pardonnes ! [regardant les fesses de Tony] Et de ce côté rien de cassé j'espère ?
    Tony : Désolé je te remets pas...
    Abby : T'as pas pu oublier ça ? Tu disait toujours que t'adooorais baiser avec moi !
    Tony : J'ai dis ça moi ?
    Abby : Ouais, Michelle elle avait des seins trop bizarres et surtout elle était chiante à mourir ! Mais surtout t'es sorti avec moi parce que j'avais la langue la plus longue que t'aie...
    Effy : Il te remet pas d'accord ?!
    [Effy s'éloigne avec Tony]
    Effy : Elle est longue ?
    Tony : Ohhh oui !
  • I'm not scared.
  • - Pourquoi lutter Naomi ? T'en as envie, j'en ai envie... On a qu'à se faire du bien tout les deux !
    - T'arriverais pas à me faire du bien même en agrafant ta langue sur mon clito et en tenant un marteau piqueur...
  • - Tu te sens mieux depuis que t'es sortie ?
    - Ouais super. Je peux de nouveau porter du blanc et j'arrive à manger des yaourts, de la soupe toute prête et des noisettes maintenant. Et je me fais pas vomir si j'ai le droit de jouer avec les chats. Comme si j'étais... dans le col-tard, tu vois ?
    - Ben, c'est très encourageant.
    - Oh, merci t'es trop sympa.
  • - Si c'est mal... Pourquoi tu l'fais ?
    - Parce que c'est la vie, une fois qu'tu t'es jeté à l'eau tu t'arrête plus. Les conneries sont là à attendre qu'on les fassent et si tu les fais pas c'est que t'es qu'une couille molle.
    - Qu'est ce qui aurait de mal à ce que tu arrête ?
    - ...
    - Et les autres tu t'en fou ?
    - J'emmerde les autres Jay ! J'les emmerdes.
  • Ça devient trop compliqué d'être quelqu'un.
  • Tu peux prendre ce que tu veux si tu le veux assez fort.
  • Waooow.
  • Je suis Cook !
  • - Désolé Angie.
    - Tu n'as rien à faire dans les douches du personnel.
    - Je sais, je sais. Situation de crise.
    - Et bien je dirai que c'était juste un peu gênant. Mais ça va je ne suis pas complexée par mon corps et...
    - Non c'est moi, qui traverse une crise.
    - Ah. Et bien... on peut parfois être intimidé par un nouveau corps d'adulte, c'est tout à fait naturel.
    - Oh putain ça va Angie, je m'en tape de vos seins. Je suis dans la merde. Dans une merde noire.
    - Bon d'accord. Tu as besoin d'un conseil ?
    - Oui d'un conseil et aussi de 300£. Sans quoi un mec a prévu de m'arracher les couilles.
    - Ah bon ? C'est rien. Quand on ne peut pas régler ses dettes, on a intérêt à se prendre en main avant qu'il ne soit trop tard.
    - Ah oui ?
    - Oui. Il suffit d'aller voir la personne à qui on doit cet argent et de lui demander calmement un délai de remboursement.
    - Un délai de remboursement ? Ça fera une burne tout de suite et puis le solde la semaine prochaine.
    - Tu peux me faire confiance, je suis une adulte et j'ai de l'expérience, je sais ces choses. D'accord ? De quoi s'agit-il, c'est une histoire de téléphone ?
    - Si vous voulez tout savoir, il s'agit de 100 grammes de beuh hydroponique en sachet.
    - Du shit ?
    - Ouais, du shit.
    - Va à la police ?
    - Je me ferais coffrer.
    - Tu peux la rendre ?
    - Je l'ai perdue dans l'eau.
    - Tu fais profil bas ?
    - Il a ma carte d'étudiant.
    - D'accord. D'accord, je vois.
    - Je pense que je suis foutu, non ?
    - Ouais.
    - [Sarcastique] Merci alors, merci Angie. Je me sens carrément mieux là.
    - Écoute, laisse-moi un peu de temps, je vais te trouver une... non, désolée.
  • - [à Michelle] Je vais te tuer sale planche à pain tout juste bonne à te faire enculer par un cheval !
    - Wow! Là respect.
  • - Pourquoi s'emmerder ?
    - À ?
    - À s'inquiéter pour les gens qui nous entourent...
    - Tu ne me la fait pas à moi, Effy Stonem.
  • - Ma vie est vraiment pourrie. Tu ferrais quoi si ta vie était foutue toi ?
    - Je mangerais plus jusqu'à ce qu'on me conduise aux urgences.
  • L'année dernière, j'ai piqué la copine de mon meilleur pote, comme ça parce que j'avais envie. Et puis j'ai baisé sa copine, sa meilleur copine un nombre incalculable de fois parce que j'en avais envie.
  • Je proteste avec véhémence.
  • - [Parlant de Cassie à Sid] Vas-y tu devrais te la taper, ça serait trop démoniaque.
    - Je parie qu'elle baise comme une belette sous acide.
  • - Maman je vais dans la chambre.
    - OK.
    - Avec Michelle.
    - D'accord.
    - Et on va coucher essemble.
    - Encore.
  • - Ils nous foutent en vrac...
    - Ils le font pas exprès, Eff'
    - Mais il le font.
  • C'est par la porte fenêtre que nous passons de la véranda à la... Sofanda !
  • - Les secours arrivent Chris !
    - ... Cool... J'ai trouvé, Jal... J'ai trouvé.
  • C'est vrai, je suis juste un petit merdeux. Je suis rien d'autre qu'un branleur, un pauvre inconscient. Un criminel, un putain de bon à rien mec. Je vaux vraiment rien. Donc maintenant, j'aimerai que tu te fourres bien ça dans ta p'tite tête de piaf. T'as buté mon pote mon vieux. Et... je suis Cook. JE SUIS COOK.
  • J'arrête pas de pleurer. J'ai essayé de m'arrêter de penser mais... ça marche pas. Il faut pas s'attendre à ce qu'il se passe quoi que ce soit. On peut pas contrôler les choses, on contrôle rien. [...] On se sent tous un peu seuls, et tout ce qu'on veut c'est... c'est juste que quelqu'un fasse enfin attention à nous et que cette personne nous dise qu'on est beau, et séduisant, et qu'elle dise qu'elle a envie de... de...
  • Oh, wow, lovely!
  • Je suis prête à avaler des lames de rasoirs pour toi, et même ça c'est pas assez.
  • I'm cook!
  • - Dis Tony, t'as pas quelque chose à me dire ?
    - Euh... J'aime tes cheveux ?
    - Han han
    - J'aime ton pull ?
    - ... [Michelle hoche la tête négativement]
    - Je t'aime ?
    - ... [un nouveau hochement de tête négatif]
    - Aucun des trois ?
  • Ensuite ton père s'est révélé être un grand salaud et du coup, c'était la merde. Jusqu'à ce que tu m'apportes tout ce qu'il m'avait manqué et que tu fasses de ma vie un putain de conte de fées. Je m'y attendais pas, les personnes qui nous rendent heureuse ne sont jamais celles qu'on pense. Quand tu trouves une personne comme ça, tu te dois de la chérir. Bon j'ai un irlandais qui m'attend, il dit que ce qu'il lui faut pour être heureux c'est faire l'amour régulièrement et manger de pommes de terre.
  • I'm Fucking in love with you.
  • The moment I saw you, I knew it'd be the closest, I'd get to being... Close. I didn't know what to do with that feeling. Happiness.
  • Sa jupe était tellement courte que j'ai vue sa rondelle me faire un clin d''il.
  • - Espèce de p'tit enfoiré sexiste !
    - Non, pas sexiste ; enfoiré sexy !
  • On vit tous dans le mensonge.
  • - Oh crois-moi Sid, ce soir on va à une soirée. Tu vas enfin pouvoir niquer. Tu vas enfin faire un voyage au pays merveilleux du désir infini et...
    - Fait chier... enfin quoi.
    - C'est un peu la honte.
    - Ça n'a rien d'exceptionnel pour un mec de 16 piges de pas encore avoir couché.
    - Non. C'est grave la honte.
  • - C'est divin !
    - Oui, divin. Si je meurs demain, alors j'aurais été heureux.
    - Et moi ? Je ne serai pas heureuse !
    - Oh ouais... Eh bien, je reviendrai et je te ferai des blagues salaces pour te faire sourire !
    - J'aimerais ça.
  • You trying to punish me back, and it was horrible because, really I'd die for you. I love you, I love you so much it's killing me.
  • Dans tout l'univers, rien n'est plus important que le pouvoir. L'argent et la beauté n'ont d'intérêt que le pouvoir qu'ils nous procurent. Juste en dessous il y a le sexe. Donc sexe plus pouvoir égal... l'éclate totale !
  • - Pourquoi t'es là avec moi Nick ?
    - T'as raison.
    - C'est ça ! Casse toi !
    - J'aimerais pouvoir. Mais je peux pas. Parce que t'es là [Montrant sa tête], et là [Montrant son c'ur]. Une partie de moi donnerait tout pour que tu disparaisses, que tu sois juste... partie. Mais c'est une petite partie. L'autre partie de moi... veut garder ce putain de sentiment que j'éprouve aujourd'hui plus que n'importe quel autre sentiment pour n'importe quelle autre fille. Parce que j'ai jamais rien ressenti de tel.
    - La ferme !
    - Je t'aime. Vraiment.
  • C'est pas parce-que je suis une bonne à rien que je suis rien.
  • - Ton attitude est vraiment inadmissible !
    - La tienne est frigide.
  • T'as été jusqu'au bout de monde et tu devras aller encore plus loin pour elle.
  • Avec le temps, le déni la colère et le marchandage se transformeront en dépression. Dans cette période, le sentiment d'abandon est amplifié et peut sembler insoutenable. Dans cette période, il n'est pas rare que les sujets perdent leur confiance et leur espoir. Mais ce mal-être fini par aboutir, avec le temps, à la phase finale de l'acceptation. Le sujet accepte que ce qu'il a perdu ne pourra lui revenir, mais que sa vie continue malgré tout quand bien même elle sera très différente.
  • Je t'aime Jal, tu es tout ce que j'ai au monde, tu as de la morve qui est en train de couler !
  • - Sid, il y a des gens à qui tu peux parler. Moi je suis là pour toi, ensemble on peut tout arranger. Je suis tout ouïe alors vas-y.
    - Déjà y a mon meilleur pote qui veut que je me tape sa copine, sa copine dont je suis amoureux sauf que elle, elle est raide dingue de lui et moi elle peut pas me blairer. Ensuite mon vieux me prend pour le dernier des minables et croit que je finirai comme un minable. Et quoi que je fasse, quoi que je dise j'arrive toujours à me mettre les gens à dos. On peut arranger ça vous croyez ?
    - J'entends... d'accord. Oui, laisse-moi y réfléchir deux secondes et je... la vie, Sid, elle est faite de hauts et de bas. Elle est comme l'oiseau qui vole. Tu dois trouver tes ailes Sid.
    Sid : Ouais.
    - Et finis ton putain de devoir sinon t'es foutu.
    - Ouais, merci Tom, c'est arrangé.
    - Pas de problème Sidney. On se voit demain alors, me plante pas vieux.
    - Salut.
  • - Wohwohwoh tu... t'as sauté ma s'ur ??
    - Rahh... tu sais comment j'suis Freddie un fois que j'ai un peu bu je vais tirer tout ce qui bouge, je deviens une vraie mitraillette.
  • Les conneries sont là, à attendre qu'on les fasses, et si tu les fais pas c'est que t'es qu'une couille molle.
  • Gros naze !
  • - T'es sûr que je vaux 7 ?
    - Si on te cherchait des 4 ? Comme ça, au cas où...
  • - I love you forever Sid.
    - You will ?
    - Yes, that the problem.
  • - Wow. Déjà vu.
    - Yeah, ain't that French for 'What the fuck is going on ?
    - No. I've been here before. Something bad happened here.
    - What ?
    - I was screaming. Someone got hurt.
    - Okay. This is getting way too Stephen King for me. You win, all right ? I call chicken.
    - Someone got hurt. What are you talking about ?
    - What am I talking about ? Come on, Eff. I know you, you know me. We've dated. We have fucked in every sense of the word, we are Cook and Effy.
  • Je suis calme... Je suis calme.
  • The truth is... The truth is... I love you...
  • - Celle-là je l'ai appelée Sidley, et celle-là c'est Micha. Vous trouvez pas que Micha est super jolie ? Et regardez Sidley, il lui bave dessus... C'est trop dégueulasse hein ?
    - Ils se reproduisent ?
    - Oui, Sidley et Micha se reproduisent... Quand je serai prête je les arroserai de sel... quand je serai prête à me venger.
  • - J'suis tombé sur ta mère.
    - Sérieux ?
    - Elle est cool.
    - C'est un cliché.
    - C'est un cliché cool alors.
  • Mais t'es gay !
  • Mark : T'étais passé où ?
    Sid : Papa, j'avais une petite course à faire.
    Mark : Pendant trois heures ?
    Sid : Je me suis perdu.
    Liz : Oh mais qu'est-ce qu'il t'est arrivé, t'as plein de sang...
    Sid : T'inquiète, c'est rien arrête ça va. C'est rien.
    Mark : C'est quoi cette odeur ?
    Sid : De la pisse.
    Mark : La tienne ?
    Sid : Pas vraiment.
    Liz : D'accord...
  • Fuck it for Chris!
  • Anwar : Be good : drama!
    Maxxie : Fuck it ! Be baaaad!
    Anwar : Be gooood, dramaaa!
    Maxxie : Fuck it!
    Anwar : Drama!
    Sid : Shut up!!
  • Emily : I want Naomi.
    James : I want to fuck Naomi.
    Jenna Fitch : Rob ! Did you...
    Rob Fitch : She's attrative love !
  • Tu sais, l'amour c'est totalement surfait. Moi par exemple, j'ai jamais eu de copine et regarde comme je suis heureux, entre deux dépressions nerveuses mineures. Alors bien sur, la sérotonine, endorphine, le sexe etc. nous fait nous sentir bien, mais en réalité l'amour, est une illusion. Ça ne peut pas durer, c'est impossible.
  • C'est pas de ma faute si je suis une grosse vache charismatique avec une grande gueule et un cul de mammouth.
  • On est des objets de désirs.
  • Elle m'aimait, et je...
  • Vous êtes tous des gens super mais... j'ai fait le tour, je sature. Il faut faire des sacrifices pour avoir ce que l'on veut, j'ai changé, on a tous changé, je suis désolée, vraiment désolée. Je vous dis au revoir. Il le faut. [...] À tous... à toi...
  • - Tu fais quoi ?
    - Je cherche ton string léopard super sexe pour soirées chaudes ! Toi et moi on sort draguer.
    - D'accord, mais ramènes personne ici, ok ?
    - Hein ?
    - Bah on partage notre chambre et je tiens pas à dormir pendant que tu fais... je sais pas quoi avec un gros kozak.
    - Ouais... tu peux p'tet convier ta belle bouseuse aux gros nichons, histoire de « mettre un peu d'ambiance ».
  • - Elle est où ta copine ?
    - Je sais pas trop... Avec des sangsues qui lui suce la moelle.
  • Je suis les Guns'n'Roses, trésor, j'ai un appétit pour la destruction.
  • En tout bien, tout honneur !
  • Vous vous êtes battu... Pour les mauvaises raisons, mais vous vous êtes battu.
  • - Twice ! You're gonna do this to me twice ?! Naomi no. You fucking stop right now. Don't you dare leave me in your bed again.
    - [S'en allant] I've got to go...
    - [En criant] I know you. I know you Naomi ! I know you're lonely. I think you need someone to want you. Well... I do want you... So, be brave... And want me back.
  • Del, you can't treat me like shit and then just... just... aah, fuck it! [Maxxie embrasse Del]
  • Le changement y'a que ça de vrai ! Écoute, c'est comme les particules élémentaires qui n'obéissent à aucune loi physique, mais qui dans le hasard, le chaos, la coïncidence, se percutent les unes contre les autres au beau milieu de l'univers et bang ! De l'énergie. Et nous on est pareils, c'est ça qui est sympa dans l'univers : son coté imprévisible. C'est pour ça qu'on s'éclate !
  • Le monde s'étend bien plus loin que notre petite piste de danse.
  • J'ai la bouche aussi sèche que l'abricot d'une none.
  • Fuck it, I'll do it my way, and the people who love me will understand why I'm doing it because they love me. Fuck it!
  • - J'ai tellement de poils sur la queue que je pourrais les crêper pour faire encore plus gros !
    - La classe...
  • - Et j'baiserai pas avec un tricheur !
    - T'as dis quoi là ?
  • - Grace... Grace!
    - I'm going away Rich. For good.
    - What about us?
    - You were right Rich. You were totally right. I'm not real.
    - You're real to me. I was a twat for saying...
    - I'm a story. A character. A fucking fiction. But you're not. The others ain't. My parents ain't. And I don't belong here.
    - Where are you going?
    - To a fucking castle in the clouds.
  • - Just remember: Every move you make, every step you take... I'll be watching you!
    - It's not The Police?
  • Del... tu... t'a pas le droit de me traiter comme de la merde et ensuite... et ensuite... Ah allez, viens ! [Elle l'embrasse]
  • I'm fucking crazy!
  • Tu peux pas m'emmener au lac pour ensuite m'empêcher de boire. J'ai hyper soif putain !
  • Peut être que ce sont que des histoires. Ou bien peut-être... qu'on peut faire de notre vie une histoire !
  • Do you know what Naomi is spelt backwards ? I moan.
  • Fait chier.
  • Rien ! Ça n'a rien fait ! Tu me dégoûtes !
  • On dit que les gens ne peuvent pas fuir leurs problèmes. Et bien, ils ne courent pas assez vite.
  • You fucking crazy!
  • J'ai besoin d'elle maintenant ! Ça fait trop mal, c'est carrément une torture...
  • - Elle est où Grace ?
    - Je suis au regret de t'annoncer que... à vrai dire elle est morte hier dans l'après-midi
    - Non, je viens de lui parler d'ailleurs je lui parle tout le temps.
    - Moi aussi figures toi : entre nous qu'est ce qu'on peut faire d'autre ?
  • Suck my cock, sweetcheeks.
  • Quand je suis avec toi j'ai l'impression d'être quelqu'un de meilleur.
  • I'm your daughter, not Al Qaida!
  • - Cook a des emmerdes, il a besoin de toi... il faut que tu viennes le chercher.
    - Quoi ? Et pourquoi toi tu l'aides pas ?
    - Parce que je suis amoureuse de toi...
  • On va passer un marché, à partir de maintenant je dis « oui » et toi t'arrêtes de dire « j'm'en branle ».
  • Je n'ai pas peur ! Je veux avoir peur ! Je veux avoir mal ! Je veux me souvenir ! Je n'ai pas peur !
  • - Merci de m'aimer...
    - Pas de problèmes.
  • - Tu veux que je te raconte une blague ? Qu'est-ce qu'un poussin avec un mitraillette ? Oh non merde c'est pas ça. [Elle téléphone] Shelly ? C'est quoi déjà la blague du poussin avec la mitraillette ? Ah oui ! Ah oui c'est ça oui ! Merci, bye. [Elle raccroche] Qu'est-ce qui est petit, jaune et qui sème la terreur ?
    - Un poussin avec un mitraillette.
    - Quoi, tu la connaissais ?
  • Je sais très bien que sous ton maquillage de pouf t'es qu'une vierge effarouchée.
  • - Ils se séparent quelques heures et ils peuvent pas s'empêcher de se sauter dessus, tu peux me dire quel genre de couple merdique c'est ?
    - Un couple heureux.
  • No pain, no train, no game.
  • Moi pas une brouteuse, moi être une suceuse.
  • - Ça te tient énormément à c'ur pas vrai ?
    - De quoi ?
    - La vie. Seulement toi tu vis la tienne plus à fond que les autres. Tu patauges dedans, tu t'y vautres, genre tu veux pas en perdre une miette.
  • - T'as tout gâché, tu veux pas qu'on tienne à toi. Si je sautais j'pourrais être morte en une seconde, tout est si fragile... C'était si beau nous deux.
    - J'avais la trouille !
    - T'as toujours la trouille.
  • À quoi ça sert de s'auto-mutiler quand on a trouvé l'amour ?
  • J'fais comme j'l'e sens. Ceux qui m'aiment comprendront pourquoi je le fais justement parce qu'ils m'aiment.
  • - Tout va bien méga plouc ?
    - J'crois que j'ai déconné.
    - Tu sais c'est rien de plus qu'un peu de farine et des 'ufs. Et ça n'avait déjà rien d'un palace.
    - Non je veux dire : j'ai VRAIMENT déconné, à plein tube. Putain c'est où qu'ça a merdé ? Tout est devenu si compliqué.
    - Où est-ce que ça a merdé ? Eh ben je dirais que c'est ça la vie, mais on s'adapte. On est bien obligé. On examine ce qui a changé et on cherche comment vivre avec.
  • Elles sont pas vraiment cinglées tu sais, c'est seulement des femmes.
  • Y a que toi et moi bébé, il n'y aura toujours que toi et moi.
  • - On était bien tous les deux.
    - On était mieux que ça.
  • She broke my heart!
  • I fucking love you man.
  • And just like that, the whole world came crashing down on me.
  • Tu te rappelles quand j'étais dans l'ambulance la dernière fois ? La sensation de peur que tu as éprouvé ? Ben l'amour, c'est ça.
  • - Tu t'es déjà mise dans une housse de couette ?
    - Ouais.
    - On l'fait ?
    - Ouais.
  • - Et pourquoi tu t'es fringué comme un dealer ?
    - Tu trouves que j'en ai fait trop ?
    - Si je te rencontrais c'soir, j'préférais m'ouvrir les veines plutôt que de coucher avec toi !
    - De toute façon, toi, tu couches jamais avec personne ok ? D'ailleurs un de ces 4 on risque de te retirer la garde des tes nibars !
  • - J'aime que des trucs bizarres.
    - Genre ?
    - Tu sais, euh... Gossip girl, Avril Lavigne, Dick van Dyke, la petite sirène, Hannah Montana, les monster truck, Ally Dernice, les moritos, David Beckham, la bouffe indienne, le pain perdu, l'accent de Jude Law dans Cold Mountain, les lisseurs de cheveux, Love Actually, Kally, Robby, Whitney, Britney, Beyoncé, les cosmétiques, Sailor et Lula, le lait, les imitateurs, les poneys, les blonds, les bruns, les musclés, les comédies musicales et m'faire ploter. Putain, j'kiffe trop.
  • - Just care, OK?
    - About what?
    - About me! About me, you twat!
  • Evrything's so fragile.
  • - Thomas, s'te plaît, je t'aime, donne-moi une chance !
    - J't'ai déjà donné ta chance et t'as pas su la saisir ! Tu m'as menti encore et encore ; et c'est trop tard maintenant ! J'suis tombé amoureux d'une fille... C'était une fille bien, elle était honnête et elle aimait les donuts et... elle est partie... et la nouvelle j'l'aime pas ; elle blesse mon c'ur.
  • - Et donc toi tu es ?
    - Lesb... euh j'veux dire Emily !
  • - C'est moi Cassie.
    - Elle est barge putain !
    - Euh oui...
    - Elle avale jamais rien ?
    - Voila !
  • When I'm with you I feel like a better person, I feel more happier. Less alone, less lonely. Is that not simple as that, is it?
  • - Peut-on véritablement prendre du plaisir à avoir du pouvoir ?
    - J'ai arrêter de manger et des gens m'ont obéis au doigt et à l''il, j'avais du pouvoir tout d'un coup.
    - Et, y as-tu pris du plaisir ?
    - J'crois que ça a été l'époque la plus heureuse de toute ma vie. Mais j'allais mourir alors j'ai du arrêter parce que... sinon ça aurait pas été drôle. Vous pouvez pas comprendre !
    - Tu te trompe Cassie. Les gens sont près à tout... près à tout pour comprendre pourquoi ils vont mal. N'est-ce pas ?
  • Dites à Monkey Man que je regrette son spaghetti.
  • Je pourrais peut-être passer un de ces soirs et glisser mon disque dans votre lecteur.
  • I didn't eat for three days so I could be lovely.
  • We are Cook and Effy.
  • I was scared!
  • - À quoi penses-tu ?
    - À mon frère.
    - Qu'est-ce qu'il a, ton frère ?
    - Il a rien.
    - Il lui est arrivé quelque chose, n'est-ce pas ?
    - Il lui est arrivé des tas de choses. Il est né à presque un mois de retard. Il a gagné un prix de poésie à 8 ans et a rencontré Sarah Ferguson. Il a eu la meilleure note à une disserte de première année de toute l'histoire de Cardiff.
    - Et... Entre les deux, il a été renversé par un bus, et a failli être tué. N'est-ce pas ? Pourquoi ne m'en parles-tu pas ?
    - Pourquoi ça ? Pourquoi pas les trucs positifs ?
    - Parce que je n'y vois aucun intérêt. Dis-moi ce qui est arrivé à ton frère, Elizabeth. Depuis le début.
  • Certaines choses sont simplement bien comme elles sont.
  • - Anwar ? Anwar ? Anwar, tu fais quoi ? Tu te masturbes ?... Je trouvais ça plus intéressant de demander si tu te masturbais que si tu dormais. Parce que si tu dors, ben peut-être que tu dors. Que si tu te masturbes...
    - Maman !
  • - Michelle ! Estoy Embarazada.
    - Embarazada...? Quoi ?! Putain, mais ça veut dire quoi embarazada !! Oh merde, il faut que je bosse, je vais jamais y arriver !
  • It's kinda easy when you've got nothing because nothing can be taken away from you, but I don't want nothing anymore.
  • - J'peux le faire bouillir et hop, ni vu ni connu !
    - Maman, je le saurais.
    - Bon, je vais faire du Kulfi. Pour toi. En attendant, retourne à tes occupations. Continue de te masturber.
  • - Écoute moi très attentivement Naomi, tu dois porter un message au seigneur Chien D'Azerbadjian, c'est lui qui a mont ticket pour les toilettes !
    - Oh putain ils te donnent quoi ? Je peux en avoir ?
  • - Allo Maman? Oui je suis avec une amie là, hein qu'est ce qu'on va faire ? Euh j'sais pas... Effy on va faire quoi ?
    - Approvisionnements.
    - En quoi ? demande ma mère...
    - Drogues.
    - Salade !
  • C'est une chenille, elle rentre dans son cocon, et elle se transforme en papillon. Ouais et quand mes parents se disputaient, je rentrais dans ma couette et je lisais cette histoire encore et encore. J'en suis venu à la conclusion, qu'en sortant d'ma couette, j'voulais pas être différent. J'voulais que ce soit le monde autour de moi qui change.
  • - Alors ? Qu'est ce que tu veux ?
    - J'voulais vous voir...
    - C'est fait !
    - Et heu... J'suis pas contre un bisou.
  • - Je t'aime et je t'aimerai toujours.
    - Pour de vrai ?
    - Oui, et c'est bien ça le problème...
  • - Qu'est ce qu'ils foutent ?
    - Ils essayent d'être heureux.
  • Michelle, écoutes j'ai un truc à te dire. Tu m'entends là ? C'est sûrement le réseau. Faut que je te dises quelque chose ; je suis un connard. Je sais même pas pourquoi, je peux peut-être changer... Non, je peux changer. T'es la seule qui compte... la vérité... la vérité c'est que je t'aime.
  • J'étais très bien comme j'étais, occupé à me détruire, et puis tu t'es pointée et tu m'as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un en avait quelque chose à foutre de ma gueule et que cette personne méritait que je fasse des efforts. Aujourd'hui, je pulvériserai le record du plus gros sandwich si tu me le demandais, je tabasserais les mamies, je remplirais de soda les fleuves du pays... J'ai merdé sur toute la ligne je l'admets, t'imagines pas comme je regrette. Je t'aime Jal, t'es tout ce que j'ai au monde... T'as de la morve qui est entrain de couler.
  • Tu veux qu'j'te raconte le plus beau jour de ma vie ? Chez les Louvteaux.
    J'avais pas pu me retenir, j'm'étais pissé dessus, on était coincé dans une pièce depuis des plombes. J'essayais, de sortir de là tu vois, c'est tout. Mais y'avait un p'tit qui m'barrait le chemin. On aurait dit que ça l'amusait tu vois de me couper la route. Alors j'l'ai traité de tête de con et j'lui ai dit de me laisser passer, « tête de con ». Alors là un silence de mort parce que j'l'ai traité de tête de con, et ils se sont tous mis à rire, tous !
    J'arrivais pas à savoir si c'était à cause des gros mots, ou parce qu'ils avaient vu que mon short était mouillé, j'ai voulu cacher la tâche avec mes mains, sauf que ça a attiré leur attention dessus et ils étaient tous mort de rire.
    Mais y avait Peter, mon frère, il était le plus jeune de tous les chef de meutes, c'est eux qui donnent les ordres, qui gèrent. Alors en bon chef de meute, il s'est levé et là ils l'ont regardé lui, pas moi et ensuite il m'a pris la main et m'a conduis aux toilettes et ensuite il m'a aidé à enlever mon short et il m'a nettoyé, puis il a enlevé le sien et il me l'a mis. Ensuite, il m'a fait un bisou sur la joue, il a pris ma main, et on est sorti des toilettes. Il était en slip lui. Mais non, personne n'a rigolé. Le plus beau jour de ma vie.
  • Tu te consumes de l'intérieur, tu brûles et tu le gardes pour toi surtout (...) autrement tu passes forcément pour un con...
  • J'ai réfléchi à ce que Chris aurait voulu que je dise aujourd'hui, aux conseils qu'il m'aurait donné, sûrement un truc du genre : « Je vais te dire, tu t'en branles, ces gens là ils savent déjà tout de moi parle leur de quelqu'un d'autre ! » Alors j'ai décidé de vous parler d'un des héros de Chris, cet homme, c'est le capitaine Jo Kittinger. En 1960, à bord d'un ballon, le Capitaine Kittinger fit une ascension de 32 kilomètre dans la stratosphère, armé d'un simple parachute, il s'élança dans les airs. Sa chute dura quatre minutes et trente six secondes, il atteignit une vitesse de 988 kilomètre heure avant d'ouvrir son parachute à 5000 mètres du sol. Personne n'avait réalisé un tel exploit avant lui et ça n'a jamais été réitéré, il l'a fait parce qu'il le pouvait, c'est tout. C'est pour ça que Chris l'aimait, parce que Chris était quelqu'un qui disait « Oui ». Il disait oui à tout. Il aimait tout le monde. Je n'ai jamais connu de garçon... d'homme, aussi courageux. Et ça c'était... Il s'élançait d'un ballon dans les airs, chaque jours, parce qu'il pouvait, parce qu'il était en vie, et c'est pour ça... Et c'est pour ça qu'on l'aimait tous...
  • Tu t'rappelles quand t'étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j'les aimais pas. C'est vrais quoi, si j'ai envie de dessiner une maison, j'veux pas qu'un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !
  • - Es-tu un ami d'Effy ?
    - Je... je pense. Vous êtes sa mère ?
    - Je peux m'asseoir ? [elle s'assoit] JJ c'est ça ? Le magicien.
    - Je faisais de la magie. Plus maintenant, par contre.
    - J'étais mariée. Plus maintenant par contre.
    - Prenez une carte, n'importe laquelle.
    - Je pensais que tu avais arrêté...
    - C'est parfois dur de se séparer de certaines choses.
    - Effy aime la magie.
    - Êtes-vous sûre ?
    - Ouais, enfin, pas le... tu vois... stupide abracadabra... je suis désolée.
    - C'est rien. Je dois terminer avec ça.
    - Tu vois.. Elle avait 4 ans la première fois qu'elle ma battu à cache-cache. Je l'ai cherchée pendant des heures. Quand finalement je l'ai trouvée... elle a juste souri. Tu connais le sourire d'Effy ? Qui veut dire... « Tu ne me connais pas entièrement. Et tu ne me connaîtras jamais entièrement. » Tu vois, ce type de magie. Elle est bonne pour dissimuler des trucs, et... cacher, esquiver. Mais je pense la connaître. Et je pense qu'elle a tant d'amour dans son c'ur... C'est sa façon de laisser tomber, montrer ses cartes... ça lui fait trop peur. Je ne pensais pas que ça pouvait être possible que quelqu'un nous manque autant.
  • Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d'amour ? C'est d'pas pouvoir se rappeler ce qu'on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s'en aller... Tu la perds à jamais.
  • - Dis moi que tu m'aimes.
    - Tu sais que je t'aime.
    - Non ! Dis-le comme si tu donnerais ta vie pour moi, comme si rien d'autre ne comptait, comme si tout au monde tournait autour de moi. Comme si t'y croyais espèce de merdeux !
  • - Tu fais quoi quand la personne que tu aimes te déçois ?
    - Il faut arriver à ne plus l'aimer.
    - Et c'est possible tu crois ?
    - Non.
  • Tu es trop belle pour être gentille. C'est pourquoi tu détruit tout ce que tu touches.
  • - T'as toujours eu peur du noir, je parie que tu as toujours ta veilleuse.
    - C'est pas une veilleuse, c'est une lampe fluorescente Batman, c'est vintage.
  • C'est comme un tourbillon : tous ceux que j'aime partent.

  • Citations du thème Films

  • Si c'est grave, elle arrête sa carrière, ca veut dire qu'il vont faire mourrir son personnage, et moi j'arrête tout, et je perds tout !
  • On s'en fou des dettes, la série cartonne, elle est pas prête d'arrêter.
  • On a signé le contrat pour la saison 3, et du coup, ils ont triplé mon salaire, je te laisse imaginer la saison 4 !
  • Bonjour Tata Jeanne : regarde mon dessin !
    Oh, c'est très moche !
  • T'as rien remarqué ?
    T'as grossi ?
    Non, je me suis acheté une voiture
    Oui, une smart..
    Décapotable !
  • Tu vas être une star!
  • Les calins, moi çà me dégoute.
  • C'est qui justine ? C'est une copine ? Elle est francaise? Zappez, on est au ramadam
  • Mais tu fais pas le ramadan toi ? Si mais je suis malade, je me rattraperai après!
  • Vous avez de la chance de posséder une culte sublime ?
    Haut page citation


  • Voir le site Mobile | Classique